Le Comptoir De Kar

Le forum des habitants de Kar, ville commercial de Teilia
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Site TeiliaSite Teilia  

Partagez | 
 

 Le jeu de dés

Aller en bas 
AuteurMessage
Vandala Buehir, Hastane
Villageois
Villageois
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Le jeu de dés   Mer 4 Nov - 4:23

Assise tranquilement à la taverne, après le départ de Sethlim, Vandala restait dans l'ambiance joyeuse de l'endroit afin de se changer les idées. En effet, il y avait eu un grand froid entre Sethlim et Varglurg à la bibliothèque quand elle était présente à ses côtés. La fameuse jalousie...

De son courage légendaire, Vandala était terrorisée à l'idée de revoir Varglurg dans un coin sombre des rues de Kar pendant qu'elle serait seule. Secouant la tête en tentant simplement ne plus penser à rien, c'était probablement écrit dans son dos sur une pancarte; J'ai peur.

Après un moment à être perdue dans ses pensées, Fryddalie vint la rejoindre et elle vit bien que quelque chose traccassait profondémment Vandala. Elle lui expliqua donc ce qui s'était passé à la bibliothèque en résumé. C'est alors que Fryddalie pointa la fenêtre derrière Vandala et lui dit;

- Il y a Varglurg qui te regarde méchamment de la fenêtre derrière...

Sur ses paroles, il ne fut pas long pour Vandala de glisser sous la table en s'accrochant au bas de la robe de Fryddalie, terrifiée. Un peu gênée par la réaction excessive de Vandala, Fryddalie lui dit doucement;

- Non... je plaisantais... désolée...

Baissant la tête un moment en échappant un petit soupir de soulagement sous la table, Vandala vint reprendre sa place, en jettant toutefois un regard vers la dite fenêtre. Après un échange entre les deux femmes, qui s'entendaient fort bien, Fryddalie quitta les lieux. Il commencait en effet à se faire tard. Se relevant tranquilement parmis les gens restants, Vandala le pu que remarquer Varglurg qui entrait. Tournant la tête à droite et à gauche comme si elle cherchait une issue, elle repris aussitôt place, tentant de se faire plus petite et difficile à remarquer.

Pas de chance Vandala... comme d'habitude. C'était le cas de le dire.

De son imposante silhouette, le gorlak vint prendre place aux côtés de Vandala en faisant craquer le bois du banc de par son poids. Consciente d'être minuscule comparée à lui, la jeune femme décida de ne pas réagir. Gardant les yeux rivés sur le bois de la table, Vandala se contenta de pincer les lèvres dans un silence louche. S'approchant alors d'elle, Varglurg vint lui parler près de l'oreille;

- Elle est si intéressante la table?

Dans un léger rire nerveux et d'un ton qui laissait sous-entendre une certaine crainte, elle répondit probablement une des choses les plus stupides de toutes les landes;

- Ahh euh... Vay...J..J'imagine des forrmes avec les lignes du bois... des animaux...

Suivant ces paroles, le gorlak glissa sa main imposante sur le dos de la jeune femme, remontant jusqu'à son cou. Les doigts de Varglurg venaient même toucher le menton de Vandala tellement elle était petite comparée à lui. Les mots suivants furent tout sauf rassurants;

- Ton cou est si petit, si facile à briser. Tu ne voudrais douba que je brise ici?

Bien la réponse de Vandala était fort prévisible sur se coup. Elle le suivit alors sans broncher, de toute manière, elle n'avait aucune chance contre lui et elle le savait. Il l'apporta donc au sud de Kar, loin des regards et des gardes de la cité. Un endroit désert et silencieux par cette nuit froide. Il lui dit donc de s'assoir au sol, ce qu'elle fit, et il déposa un jeu de dés devant elle.

- Nous allons jouer à un jeu Vandala

Elle haussa simplement les épaules, légèrement rassurée. Cependant, les règles du jeu étaient moins plaisantes à écouter:

1- Si égalité, elle devait retirer un vêtement.
2- Si elle perdait, elle recevait une conséquence.
3- Si elle gagnait, elle avait le droit faire une demande spécifique.


Déposant sa lourde masse près d'eux, l'étrange jeu de dés à 12 manches commenca. Un quatre pour Vandala et... un quatre pour Varglurg. Déjà la cape qui partait. Le reste suivant, elle n'eue pas de chance. Tentative d'étouffemant, coups et le reste.. elle avait oublié les détails. Mais, oh un moment de chance, où elle lui demanda de ne pas toucher Sethlim. Il était d'accord. Bien...

Ramassant soudainement les dés, il fit une demande à Vandala. Elle devait à présent le suivre s'il lui demandait de l'accompagner quelque part. Et étrangement, l'appeler Maitre. Cependant, parmis les ombres se cachait une amie de Vandala, témoin de la scène depuis un bon moment. Varglurg lui acheta donc son silence pour 15 000 pièces. Celle-ci accepta et pris la route de Tyrimar... pour apporter du renfort...

Renfort qui ne fut pas suffisant évidemment, contre lui. Mais du coup, il sembla regretter ses actions. Le regret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le jeu de dés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Comptoir De Kar :: Section Rôle Play :: La taverne de Karfia-
Sauter vers: