Le Comptoir De Kar

Le forum des habitants de Kar, ville commercial de Teilia
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Site TeiliaSite Teilia  

Partagez | 
 

 Background Serena

Aller en bas 
AuteurMessage
Serena, Hastane
visiteur de la ville
visiteur de la ville
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Background Serena   Lun 26 Oct - 8:10

La vie après la mort?


Ils avaient frappé violemment à sa porte. Ils criaient dehors! L'accusant de crimes, de meurtre, de tout et rien en même temps. La confusion était de mise.

Se retournant rapidement vers l'homme dans la même pièce qu'elle, Serena posa simplement le bout de ses doigts sur les lèvres du kheijan. Le regard empreint de peur de la jeune femme trahissait grandement ses inquiétudes. Elle s'approcha alors de lui en murmurant rapidement sur un ton que l'on pourrait décrire d'autoritaire;

- Ne bouge pas, promet-moi que tu ne te montrera pas... sshhht... je te prie...

Le kheijan avait donné sa parole dans le silence. Parfois on dit que le silence parle mille fois plus que tous les mots réunis. C'était alors une de ses fois. Le regard azur de Serena plongea un bref instant dans celui du kheijan. Elle était l'eau, la pluie, la mer... celle qui pouvait détruire la pierre avec le temps, celle qui retrouve toujours son chemin. Regard couleur pluie. Lui, au regard vert comme la forêt, était partout, capable de repousser tout obstacle se trouvant sur son chemin, entourant de réconfort les êtres troublés. Autant comme la pluie de jours-là était tombée sur les feuilles de la forêt en fines gouttelettes. Les feuilles la retenait en l'empêchant de tomber. Elle ne pouvait plus faire semblant de ne pas le connaître. Ce soir-là, il était sien.

Serena approcha alors du théâtre des morts en s'éloignant à chaque pas du Kheijan. Dehors, la nuit avait été capable d'étouffer la lumière. Pour la première fois, malgré les chemins qu'elle avait dû emprunter afin de fuir goutte par goutte, Serena vit le vrai visage de la mort. Par dizaines, ces visages difformes, ces chairs en décomposition grouillaient de vie devant ses yeux. Des paroles ici et là, des grognements, des cris, des insultes. Parmi le chaos total, elle avait parlé. Simplement, ses mots s'éteignaient un par un dans la mer sombre devant elle. Tout cela ne servait à rien. Maintes fois elle regardait derrière elle afin de voir ce visage réconfortant. Jamais il ne devait lui arriver malheur, jamais, jamais, jamais...

Une lueur bleue jaillit donc de nulle part dans l'océan des morts devant elle. Relevant les mains devant ses yeux afin de ne pas être désorienté par l'éclat de celle-ci, Serena vit les morts s'engouffrer les uns après les autres, glissant vers la lumière. Elle s'éteignait. Le silence. Plus rien.

La pièce devint alors étouffante.
La panique montait en elle à une vitesse terrifiante.
L'homme était toujours là, dans l'ombre de la pièce, comme elle lui avait demandé.
Ces morts ne l'avaient donc pas remarqué.
Lui, il était sauvé.

Pour le moment. Le temps était compté. Peut-être cet océan de morts reviendrait-elle bientôt? La marré était basse, il était temps de fuir, de prendre la vague qui s'offrait devant eux. Accourrant vers lui, elle pris la main du kheijan dans les siennes, si pâles.

- Il faut fuir! Vite... il faut partir! Ne traînons pas... viens! Peu importe où, il faut courir, sauver notre vie.

- C'est ta décision. Je te suivrrai peu imporrte où tu irras vay. Parrtons maintenant, tiens ma main. Nous ne dirrons rien à perrsone, ils ne ferront que nous ralentirr. Alorrs aux lueurrs du matin nous serrons loin vay.

Au pas de course, ces escaliers.
Au pas de course, cette pièce.
Au pas de course, main dans la main.

C'est à ce moment, sous terre, passé cette mer asséchée où les morts avaient laissé leurs traces... Que Serena sentie le début de son existence. Personne ne pourrait les suivre à cet endroit. Elle avait encore la main dans celle de l'homme. Toujours ce silence léger qui régnait. Ils se regardaient l'un et l'autre sans le mot avant de quitter l'endroit paisible. Il complétait son existence, ses mots apportaient la renaissance. D'un ton calme, Serena prononça ces premiers mots;

- Sauve-moi.

- Suis-moi, tout ce que tu demandes je ne peux nohem le refuser tu le sais.

À bout de souffle, après avoir traversé les forêts, les routes, les grilles. Ils arrivèrent enfin à Kar. Une ville que l'hastane qu'elle était connaissait très bien. Un endroit où elle pourrait recommencer à nouveau... avec lui. Longtemps elle avait côtoyé les kheijans. Les seules amies qu'elle avait eues étaient toutes kheijanes. Et maintenant, l'homme qu'elle aimait était lui aussi kheijan. Serena avait rêvé depuis un bon moment d'un endroit où personne ne la connaîtrait... et tout ce qu'elle voulait au fond, c'était de lui accorder sa vie.

- Sethlim apprends-moi à être, moi, Serena.

- Vay, viens avec moi, tu écrrirras. Oublies ton ancienne vie, tu es en sécurrité ici... baisse ta garrde Serrena.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Background Serena
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Symphonia serena ( Hindemith )
» BEYOND INSANITY Beyond Insanity (2009) EP
» On The Corner (1972)
» un joli foobar expliqué aux enfants
» Serena Maneesh (Noise Rock / Shoegaze)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Comptoir De Kar :: Section Générale :: BG & Histoires-
Sauter vers: